E
U
R
O
P
A
N
F
R
ARCHIVES
Sessions :
E
U
R
O
P
A
N
1
4
SESSION 14
Sessions :
Réalisations
Retour

Strasbourg — Ilot de Lombardie

étude urbaine et architecturale

Phase 01
L’îlot de Lombardie a fait l’objet d’une étude urbaine menée suite au concours Europan IV, dont les thèmes forts sont :
• Affirmer le caractère initial de surprise de la traversée de l’îlot par le tram et multiplier cet effet de surprise par l’introduction de séquences
• Introduire une réflexion sur un espace public à se réapproprier, retrouver une échelle de proximité (voiries, espaces publics/privés), privilégier les usages actuels de la vie quotidienne des habitants du quartier
• Conserver le caractère paysager initial et le développer.
Les arrières d’immeubles et la percée verte du tram : c’est l’intelligence du site qui donnera la structure du projet. Les qualités présentes survivront, elles deviendront les éléments fondamentaux de l’îlot. L’urbanisation du “triangle de Lombardie“ se présente comme un rendez-vous à ne pas manquer, une transition à réussir entre un ancien quartier en rapide évolution et l’opération majeure de l’Étoile.

Phase 02
Les principes retenus par l’équipe pour le concours d’EUROPAN ont été reconduits et réajustés en fonction de la volonté de densification de la ville : découpage en séquences alternant immeubles et jardins et rythmant le parcours du tramway dans la traversée de l’îlot, création d’un maillage piéton transversal, paysagement et mise en valeurs des espaces libres en coeur d’îlot. L’étude doit permettre d’élaborer un nouveau règlement de P.O.S. pour le secteur. La CUS Habitat doit confier à l’équipe la première opération de logements au sud de l’îlot, sur la Place du Schuthfeld, qui permettra d’affiner le cahier des charges urbain pour les opérations suivantes. 


L’îlot de Lombardie a fait l’objet d’une étude urbaine menée suite au concours Europan IV, dont les thèmes forts sont :

• Affirmer le caractère initial de surprise de la traversée de l’îlot par le tram et multiplier cet effet de surprise par l’introduction de séquences
• Introduire une réflexion sur un espace public à se réapproprier, retrouver une échelle de proximité (voiries, espaces publics/privés), privilégier les usages actuels de la vie quotidienne des habitants du quartier
• Conserver le caractère paysager initial et le développer.

Les arrières d’immeubles et la percée verte du tram : c’est l’intelligence du site qui donnera la structure du projet. Les qualités présentes survivront, elles deviendront les éléments fondamentaux de l’îlot. L’urbanisation du “triangle de Lombardie“ se présente comme un rendez-vous à ne pas manquer, une transition à réussir entre un ancien quartier en rapide évolution et l’opération majeure de l’Étoile.

La première séquence

Le tram à hauteur de l’opération de CUS habitat quitte son implantation classique entre bâtiments dans l’emprise de la voirie pour traverser l’îlot de Lombardie en écharpe, puis ressortir au niveau de la place de l’étoile. Le tram traversera fugacement cinq séquences bâtis en alternance avec des jardins thématiques. Cette traversée fait resurgir des usages de jardins arrières, de paysage au coeur de la ville. L’opération CUS Habitat est la première séquence. 

L’opération CUS Habitat se concentre sur la partie Sud de l’îlot, elle marque l’amorce de la première séquence. Cette séquence est la porte Sud de la traversée de l’îlot, elle ferme la place du Schlutfeld pour lui donner un véritable statut de place urbaine, marque le début l’aménagement de l’îlot, la transition, le changement d’état entre deux urbanismes. Cette situation est confortée par la présence du tramway. Ainsi une mobilité (piétons, cycles) plus soucieuse de l’urbain est mise en scène.

La séquence marque la porte du jardin thématique situé au Nord. Le jardin devient promenade, perméable grâce à un réseau de chemins de traverses réservés aux piétons et aux cycles. L’implantation des pignons nécessite un recalibrage des avenues de Colmar et de l’hôpital.

 

projet architectural

Suite au concours EUROPAN 4, la municipalité de Strasbourg nous a confié la réalisation d'un immeuble H.Q.E de 34 logements. Cet immeuble sert de point d'amorce au renouvellement urbain projeté par le projet lauréat pour l'îlot de Lombardie. La maîtrise d'ouvrage a été confiée à C.U.S. habitat.

Qualité et composition de lespace public

L’implantation et la composition du bâtiment avec ses galeries animent et affirment la frontalité nécessaire au cadrage urbain de la place du Schlutfeld. Le bâtiment nouveau s’harmonise et compose avec le tissu existant pour le requalifier.

Cette composition renforcé par la présence de la station de tramway a pour effet de redéfinir fortement la fonction d’échange de la place. Les rez-de-chaussée des nouveaux bâtiments abriteront des commerces et des services et induiront une mixité fonctionnelle propice à l’animation urbaine.

S’inscrivant dans la logique du développement durable, les espaces publics sont privilégiés. L’esprit d’un îlot sans voiture est esquissé.

Une architecture en cohérence avec lîlot

Les volumes proposés se veulent proche ou en adéquation au tissu urbain de l’îlot. Les immeubles avec galeries sont en cohérence de par leurs hauteurs et leurs volumes avec les anciennes bâtisses de l’îlot.

Les deux immeubles «bousculés» de par et d’autre du tram matérialisent l’entrée de l’espace protégé, l’entrée du jardin à l’échelle d’un quartier.

Son esthétique re dynamise le quartier par la qualité de son expression contemporaine douce, sans opposition, qui met en valeur des matériaux sobres et chaleureux (bois).

Son fractionnement le fait ressembler à de grandes maisons de ville et rompt la monotonie.

Le bâtiment exprime clairement avec ses espaces tampons ou espaces filtres son éthique de lieu de vie appropriable et ouvert.

Les galeries

L’Architecture est d’inspiration contemporaine, tout en puisant ses sources dans les usages alsaciens. La ré-interprétation des immeubles parcourus par des galeries extérieures constitue un rappel historique de l’architecture alsacienne.

Elles permettent à l’habitant d’organiser, selon les usages et le temps, le degré d’autonomie qu’il souhaite entretenir avec l’environnement proche et donc d’influencer sur la qualité visuelle et lumineuse des logements par la manipulation de cadres coulissants persiennés.

Les logements

Le projet affirme une volonté de donner l’impression que chaque logement possède les qualités d’une maison individuelle. Des typologies de logements, innovantes combinant entrée ouverte, séjour traversant sont mises en oeuvre. Un principe de distribution fluide est proposé afin d’offrir aux futurs habitants une plus grande liberté d’aménagement.

CONTACT
FR | EN